Imprimer

Si l’intérêt déjà manifesté par les institutions universitaires et par les chercheurs pour le programme Protée-U devait se confirmer sur une plus large échelle, amenant le développement d’une communauté Protée-U rassemblant chercheurs et acteurs impliqués dans le pilotage des restructurations universitaires, des tensions pourraient survenir entre chercheurs et équipes de direction universitaires :

Également source d'inquiétude potentielle pour les équipes de direction d'université, l'afflux possible de requêtes d'accès au terrain, parfois redondantes, dans des contextes où les personnels impliqués dans la fusion sont déjà en surcharge, et qui pourrait induire des tensions avec certains acteurs et provoquer un rejet des actions menées dans le cadre des changements en cours et donc de Protée-U.

Plus le nombre de chercheurs du réseau s'accroîtra, plus ce risque de tensions deviendra saillant. Il s'agit donc d'anticiper autant que possible pour adopter des modalités de recherche qui favorisent une relation de confiance entre chercheurs Protée-U et acteurs impliqués dans le pilotage des restructurations universitaires.

Trois dispositions vont répondre à ce besoin :

 > Retour à la rubrique Volet Recherche

 

Détails: | Mis à jour : 30 mars 2015