Arnaut Guilhèm de Marsan

Seigneur de Roquefort, de Montgaillard et co-seigneur du pays de Marsan,  Arnaut Guilhèm vécut dans les Landes au XIIe. On sait qu’en 1170 il accompagna de Bordeaux en Espagne,  Aliénor Plantagenêt fille d’Aliénor d’Aquitaine et d’Henri Plantagenêt, pour son mariage avec le roi Alfonse VIII de Castille. Il fut aussi présent aux côtés de Richard Cœur de Lion en 1190.Troubadour, dont la présence est attestée à la cour d’Aliénor d’Aquitaine,  il écrivit en occitan un nouveau genre d’œuvre : «  un ensenhamen »,  poème de 628 vers, sorte de manuel du parfait chevalier « Ensenhamen del cavaièr ». On peut donc le considérer comme un des premiers auteurs aquitains de « manuel ». Nous présentons ici l’extrait qui concerne les tournois, l’auteur explique en détail la préparation du chevalier ainsi que celle de sa monture. Puis il évoque diverses situations en conseillant au chevalier la réaction la plus adaptée.

  • Auteur : Arnaut Guilhèm de Marsan  (XIIe siècle).
  • Département d’origine : Landes.
  • Période : XIIe siècle.

Texte original

Can seretz en torney,

Si creire voletz mey,

Tots vostres garnimens

Aiatz cominalmens:

L’ausbèrc e l’èlm doblièr,

E las caussas d’assièr,

E vostr’espaz’al latz

Que de grans cops fassatz;

Entressenh al cabal

E, denan al peitral,

Bèls sonalhs trasgitatz,

Gents assis e fermatz,

Car sonalhs an uzatje

Que donan alegratje:

Ardimen al senhor

E als autres paor.

A l’encaussar premier

Et al fugir derrier,

Car tot aiso cove

A drut c’amor mante.

Ben vos anetz gardan

De perda e de dan.

Can mourets vostre ponher,

non tornetz senes jonher :

si ab ‘un si ‘ab dos,

jonhe.us èr ad estros.

E sie.us falh vostra lansa,

Ben aiatz remenbransa

En vostr’espaza traire

E non o tarzetz gaire:

Ferets grans colps e greus,

Si que o sapcha Deus,

Ifern e Paradis.

En Occitan moderne

Quan siatz en un tornei,

Si me voletz creire,

Ajatz tot lo garniment

Que cau comunament:

L’aubèrc de malha dobla e l’èlme

E las cauças d’acèr

E l’espada au costat

Que de grans cops haciatz.

E blason suu shivau

Davant lo son peitrau

Sonalhas plan honudas

Plan plaçadas e solidas

Pr’amor  las sonalhas

Solen dar alegria:

hardider au senhor

e aus autes paur.

(Siatz)lo purmèr a perseguir

Lo darrèr a huéger

Pr’amor tot aquò conven

A l’aimador cortés.

Guardatz vos com cau

De pèrda e de domau.

Quan ajatz esperoat,

Non tornetz pas shens atacar:

Sia dab un, sia dab dus,

Atacatz los donc a hons.

Si la vòstra lansa vos defauta

Remembratz vos  plan

de tirar  vòstr’ espada.

E ne tardetz  pas gaire

Datz grans e beths cops

A tau punt que Diu ac sàpia

E in.hèrn e paradis.

En Français

Quand vous participerez à un tournoi, si vous voulez m’en croire, ayez habituellement avec vous tout votre équipement: le haubert, le heaume doublé, les chausses d’acier et au côté votre épée pour frapper de grands coups ; Sur le cheval vos armoiries, et devant, au poitrinal, de belles clochettes coulées, bien disposées et bien assurées car les sonnettes d’habitude apportent joie et audace au seigneur et aux autres la peur.

Le premier à la poursuite, et le dernier à la fuite, voilà tout ce que doit faire un amant courtois. Evitez soigneusement blessures et pertes. Une fois que vous aurez piqué des éperons, ne revenez pas sans avoir livré combat ; que ce soit contre un ou deux adversaires, livrez vraiment combat. Si votre lance vous fait défaut, souvenez-vous bien de dégainer votre épée, sans tarder, frappez de grands coups puissants pour que le sachent Dieu, l’enfer et le paradis.

Propositions pédagogiques :

Podetz presentar los elements de garniment deu shivalièr.

Com deu estar lo shivau eth medish ?

Trobatz las frasas  que muishan que l’autor vòu ensenhar e transméter un saber.

Arnaut descriu lo bon biais de se comportar en un tornei,   com eth, voletz ensenhar lo bon biais de se comportar:   causir l’espòrt que vos agrada mei e  imaginatz que  díser  per se preparar a ua partida d’aqueth espòrt suu model deu tèxte d’Arnaut Guilhèm de Marsan.

Per véder documents iconografics en relacion dab los torneis en Aquitània podetz visitar lo site:

http://manuscrits-drac.bnsa.aquitaine.fr/la-societe/l-heraldique.aspx

Chabaneau  C. Biographie des troubadours en langue provençale, Toulouse Privat 1885, page 125

De Cauna J. L’Ensenhamen ou code du parfait chevalier du troubadour gascon Arnaut-Guilhem de Marsan (avec une traduction française de Gérard Gouiran), éd. Pyrémonde, Monein, 2007, pp 64-95.

Guida S., « Cartulari e trovatori », Cultura neolatina, Roma-Modena, 1999, pp 77-86.

Guilhemjoan P. ,Arnaut Guilhèm de Marsan , in Flocadas aurivas, Per Noste, 2001, p.9 à 24.

Lejeune R. « La date de l’Ensenhamen d’Arnaut-Guilhem de Marsan », Studi Medievali, vol.22, Turin, 1939, pp 160-171

Sansone G. E., Testi didattico-cortesi di Provenza, Biblioteca di filologia romanza n°29, Bari, 1977, pp 111-145.