Yan Dou Gouf, pseudonyme de Jean Duboscq, est né à Capbreton le 19 Avril 1853 et est mort le 10 Juin 1937 toujours à Capbreton.
Cet ancien instituteur sorti du lycée de Mont-de-Marsan n’a exercé que dans les Landes : Sabres, Tarnos, Fargues, Gousse, Saubion et en dernier lieu Tercis, près de Dax.
Il appliquait dans l’enseignement primaire une méthode personnelle, novatrice et efficiente, ce qui lui a fait obtenir la rosette d’officier de l’Instruction publique.
Jean Duboscq se dinstingue comme défenseur de la langue gasconne. En tant que poète, sous le pseudonyme de Yan dou Gouf (« gouf » par allusion à la fosse marine de Capbreton), il est l’auteur de Rimailhots en deux volumes (1929 – 1930) où il donne libre cours à son amour du terroir. Il a collaboré au Républicain Landais et à d’autres périodiques régionaux, donnant des articles sur la pêche, la chasse, l’agriculture, etc.
Il appartenait à l’école Gaston Fébus, rempart de la langue gasconne. A l’assemblée des félibres en 1921 à Orthez, le président, le ministre Léon Bérard, lui remit le diplôme hors concours, suprême hommage rendu à un poète authentique gascon.

Référence

Publié sous la direction de Bernadette Suau, Mémoire des Landes, Dictionnaire biographique, Comité d’études sur l’histoire et l’art de la Gascogne, Mont-de-Marsan, 1991, p.305.

Chercher dans le dictionnaire des acteurs de l’éducation

  • par période