Robert Escarpit

Né à Saint-Macaire (Gironde) le 24 avril 1918, Robert Escarpit passe toute son enfance et son adolescence en Gironde. A dix-huit ans, il lui faut poursuivre des études. Il fait de l’anglais, par nécessité plus que par intérêt. Normalien, agrégé d’anglais, docteur ès lettres, son parcours universitaire est exceptionnel. Il débute sa carrière en tant que professeur de lycée (lycée d’Arcachon en Gironde de 1943 à 1945). Professeur, chercheur, journaliste, romancier, éditeur, directeur d’université (IUT de Bordeaux, université Bordeaux III), Robert Escarpit brille dans toutes les fonctions qu’il occupe. Dans les années cinquante, il se concentre sur la communication et notamment la communication de masse par le livre, avec diverses recherches pour le CNRS. Ses ouvrages ‘Sociologie de la littérature’ et ‘Révolution du livre’ demeurent des références dans ce champ d’étude. L’humour est l’une de ses grandes passions. Billettiste au ‘Monde’, il aime à commenter l’actualité avec facétie. Avec ses livres ‘Le jeune homme et la nuit’ ou ‘Un si beau jour pour mourir’, il entre dans le monde littéraire. Il s’y inscrit durablement avec d’autres romans ainsi que de nombreux livres pour enfants. Chevalier de la Légion d’honneur, il meurt d’un infarctus à l’âge de 82 ans le 19 novembre 2000 à Langon (Gironde).

Référence

Robert Escarpit, un universitaire, historien et journaliste français, article Evene

Article Wikipédia: Robert Escarpit

Une interview de Robert Escarpit: La Société française des sciences de l’information et de la communication a commémoré ses 20 ans par des entretiens avec ses pères fondateurs. Robert Escarpit a été interrogé par Jean Devèze et Anne-Marie Laulan en juillet 1992, chez lui, à Saint-Macaire, en Gironde. La bande vidéo de cette rencontre a été tournée par Didier Bouquillard.

Chercher dans le dictionnaire des acteurs de l’éducation

  • par période