Lycée de Mont-de-Marsan

Lycée Victor Duruy

Description

Références

Domaine
Photographie
Type de document
2.2 Architecture & espaces scolaires
Dépt. d’origine
Landes

Histoire

Victor Duruy ministre de l’Instruction Publique par Napoléon III, accomplit, dans le cadre de ses fonctions entre 1863 et 1869, d’importantes réformes et créé notamment un « enseignement secondaire spécial ». Mont-de-Marsan, préfecture du département des Landes, est choisie parmi de nombreuses villes pour accueillir ce type d’enseignement. Le département, que Napoléon III considère comme une terre d’expérience est en effet à l’époque en pleine mutation sociale et économique. Depuis 1853, le collège des Barnabites de Mont-de-Marsan, financé par la Ville, est le seul établissement d’enseignement secondaire public dans le département des Landes. En 1855, Adolphe Marrast, maire de Mont-de-Marsan, envisage de faire construire un lycée, mais le projet, jugé trop onéreux par le conseil municipal, est abandonné. En 1859, le nouveau maire Antoine Lacaze reprend l’idée et, avec l’aide du député Joseph de Guilloutet, obtient par décret impérial du 23 février 1859, la transformation du collège communal en lycée. Le fonctionnement de ce dernier sera à la charge de la commune et de l’État.
Après l’achat d’un terrain en bordure de la Pépinière départementale, la première pierre, bloc d’une tonne, est posée le 30 août 1860. Mais les travaux ne débutent réellement qu’en 1863. Le nouveau bâtiment est enfin inauguré le 15 octobre 1866. Une chapelle, inaugurée en même temps que le lycée impérial, est réservée aux élèves et aux professeurs.
Dès le départ, le lycée sert de modèle au niveau national, avec pour mission de former des cadres pour l’industrie et le commerce. Il accueille les élèves de Mont-de-Marsan, des Landes et des boursiers de 24 départements. Ils ont entre 8 à 16 ans, les cours allant du primaire au baccalauréat. Les effectifs progressent rapidement, passant de 170 élèves en 1866 à 309 en 1869.
À l’origine, ce lycée haut de gamme est fréquenté principalement par les fils de la bourgeoisie locale. Mais, précurseur dans le domaine de l’enseignement, un cours est réservé aux femmes et un autre aux adultes.
Pour servir ses ambitions, Duruy fait appel à de nombreux professeurs de qualité, issus de l’École normale supérieure. Ce mode de recrutement permet au lycée d’atteindre de brillants résultats. Il sera à ce titre cité en exemple pendant des années dans les rapports officiels et la presse.
En 1867, l’année qui suit l’inauguration du lycée, Victor Duruy est élu au Conseil général des Landes, dont il assure la présidence de 1869 à 1870. Dénoncé comme anticlérical, il doit démissionner de son poste de ministre.
Source : Article wikipédia, le Lycée Victor-Duruy, Consulté le 9 mai 2012.