MSHA

Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine



Programmes de recherche MSHA 2011-2015


Transformation de soi, dynamiques sociales et constructions identitaires

PORTEUR DU PROJET :

Patrick BAUDRY
Université Bordeaux 3
Professeur de sociologie
e-mail : Patrick BAUDRY

Gérard PEYLET
Université Bordeaux 3
Professeur de Littérature moderne et contemporaine
e-mail : Gérard PEYLET

L'individu se transforme dans son rapport à lui-même, des phénomènes de sociétés conduisent cette transformation et ce sont des formes nouvelles de constructions identitaires qui se font jour. Le but de la recherche est d'abord de décrire ces phénomènes au-delà d'un simple enregistrement, de comprendre des logiques de transformation sans en prédire le caractère et d'analyser au plus près des pratiques pour lesquelles une explication « causale » ne saurait suffire.

Notre intention est d'étudier la problématique identitaire et ses représentations dans l'univers social contemporain et dans l'univers esthétique à travers trois grandes lignes de recherche :

  1. Les Usages de soi, images et frontières du corps : Exaltation ou dénigrement, voire négation du corps, corps mis à l'épreuve et corps souffrant, mise en scène et rhétorique du corps alimenteront la réflexion autour des représentations du corps.
  2. La Migration, métissage et interculturalité. Quêtes et conquêtes identitaires, d'une part, bilinguisme et entre-deux culturel, d'autre part, permettront de mettre en valeur un cas d'étude essentiel du monde actuel représenté par le phénomène migratoire et ses implications sociales, familiales et personnelles.
  3. Filiation et nouvelles configurations générationnelles. Les nouvelles technologies, d'une part, les phénomènes de modes autant que les progrès scientifiques, d'autre part, ont favorisé dans les dernières décennies une restructuration des générations et de nouveaux habitus qu'il s'agira d'étudier : réseaux internet et lien social ; marquages corporels, jeux de rôle, jeux vidéos déterminant de nouvelles sociabilités juvéniles ; déplacements et renversements générationnels seront ainsi à l'honneur.

Un lien étroit unit ces trois axes autour du rapport entre l'identité et l'espace. L'identité se détermine-t-elle par l'espace qu'elle occupe ? Ou, au contraire, est-ce l'espace qui est déterminé par les identités qui se l'approprient ? Nous pouvons articuler les trois axes de la manière suivante : les identités du corps s'élaborent dans la manière dont ce corps occupe l'espace (Axe 1) ; cela se voit par les liens générationnels et la manière dont les uns s'approprient l'espace par rapport aux autres pour se construire une identité (Axe 3) ; mais à l'inverse, l'espace peut aussi définir une identité, comme celle de l'immigré, qui est le témoin d'espaces différents et de perspectives nouvelles sur le monde (Axe 2).

Nous aurons à cœur de provoquer des rencontres entre horizons disciplinaires différents, voire divergents. La sociologie, la littérature et les arts, qui semblent privilégiés dans cette action, incitent évidemment à recourir à des disciplines telles que la philosophie, la psychologie, la psychiatrie, les sciences politiques, l'anthropologie, les sciences de l'information et de la communication, la géographie. Des artistes (écrivains, plasticiens, dramaturges) participeront également à cette recherche.

Projet détaillé

Programme 2013 Semestre 1

Bilan 2011-2012

Interventions

Séminaires Archives

Programme «L'Appartenir»