Organisme de rattachement

Grico, Réseau de Recherche sur les Devenirs Numériques et Université Nice Sophia Antipolis

Titre / fonction

Consultant et universitaire , co-fondateur du Grico

Portrait

Jean-Max Noyer est consultant et il enseigne à l’Université de Nice Sophia Antipolis. Titulaire d’une Habilitation à diriger les Recherches, il est également chercheur associé au laboratoire I3M Toulon et chercheur associé au laboratoire Paragraphe de Paris 8 

 

Jean-Max Noyer est le cofondateur du Grico, réseau de recherche sur les devenirs numériques et co-fondateur de la collection Territoires numériques des Presses des Mines-ParisTech avec le soutien du groupe La Poste.

Il est aussi Co Fondateur d'Archivesic (http://archivesic.ccsd.cnrs.fr) et a présidé l’ADEST durant de nombreuses années (http://webu2.upmf-grenoble.fr/adest/) et à fondé la revue Solaris, (sic) (http://gabriel.gallezot.free.fr/Solaris/)

Il intervient depuis 9 ans au Maghreb.

Ses recherches portent depuis plusieurs années sur les transformations du procès de travail, sur les technologies intellectuelles émergentes, ainsi que sur les nouvelles formes organisationnelles.

Depuis le début des années 80, il mène également des travaux concernant la polémologie et la stratégie théorique, les nouveaux espaces-temps stratégiques. A ce titre, il étudie plus particulièrement les enjeux stratégiques et géopolitiques des nouvelles technologies, dans le cadre de la globalisation. Il porte un regard critique sur l’émergence des nouvelles subjectivités et devenirs bio-techniques. Enfin, il participe au développement, dans divers domaines scientifiques, des mémoires hypertextuelles en réseaux, des modes éditoriaux, et tout ce qui concerne le mouvement OPEN. Enfin il travaille sur les rapports ente Big data / OpenData / Algorithmie et SHS.

Intervention

2 avril, 09h30-10h15

Titre de l’intervention

Sur la Sainte Trinité, Big Data / Open data / Algorithmie : la question transhumaniste comme horizon proche.

Résumé de l'intervention

Cette intervention pose des éléments de réflexion sur les effets de la production croissante et rapide de corpus de traces, d'empiries numériques dans les SHS, en se situant dans le cadre plus général de la montée de l'algorithmique et du Data Mining au sein des sociétés dites "performatives", au sens de François Laruelle ; avec comme horizon proche la question dite du transhumanisme. En prenant appui sur le débat épistémologique et politique provoqué par Chris Anderson, on s'attache aussi à mettre en perspective certaines transformations au coeur des pratiques théoriques, et dans le domaine des SHS , on met en évidence, à travers les concepts d'Agencement (Deleuze -Guattari) et d' ANT (Actor Network Theory), le travail complexe de la pensée confrontée à la fabrication de ce que Bruno Latour propose d'appeler "les obtenues" en lieu et place des "données".

Contact

Téléphone

0615047761

Mail

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web

http://www.grico.fr/

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr

Nos partenaires

  logo-bordeaux-3

 

logo MICA

 

logoMSHA

 

LOGO TRANSLIT 

INRIA CORPO UK CMJN

 

Un événement organisé par :

logoihdb