Bibliothèque Uranie

    La bibliothèque Uranie est une création du programme "Le livre Scientifique" (dirigé par J. Ducos), achevée dans le cadre de "Formes du savoir".

    Consultez la bibliothèque : http://uranie.msha.fr/

    ImprimerE-mail

    Médecine à la cour de France

     

    Projet de recherches :
    La Médecine à la cour de France

     

    Mis en place par Cour-de-France.fr
    Dirigé par Jacqueline Vons (Centre d’Études supérieures de la Renaissance)

     

    Ce projet de recherche vise à mettre à disposition sur « Cour-de-France.fr « des documents et une base de données biographiques qui serviront à l’étude du monde de la médecine à la cour de France aux temps modernes.

    Le monde médical à la Cour de France. Base de données biographique.

    Cette base de données répond à plusieurs nécessités :

    Étudier les milieux médicaux à la cour de France implique que des renseignements sur les hommes et les femmes qui en faisaient partie, dans les maisons des princes et princesses, des rois et des reines, soient aisément accessibles. Rien n’est moins vrai aujourd’hui. Les grands Dictionnaires biographiques du monde médical des XVIIIe et XIXe siècles sont riches, mais se recopient assez souvent et leurs auteurs n’ont pas toujours eu accès aux documents originaux ; les études d’ensemble contemporaines sont encore rares. Des monographies récentes existent, mais sont le plus souvent consacrées aux « grands », laissant dans l’ombre beaucoup de personnages qui ont cependant pris une part active à la santé des rois et reines (sages-femmes, chirurgiens, apothicaires…).

    Par ailleurs, les médecins de la cour étaient issus majoritairement de la prestigieuse Faculté de Médecine de Paris, et entretenaient avec les autres docteurs régents des liens qui nous font pénétrer dans la vie de l’université, dans ses démêlés avec les chirurgiens et les apothicaires, dans la lutte qu’elle mena contre les "illicites", charlatans divers qui sévissaient jusque dans la cour et contre les médecins issus d’autres universités. Parce qu’ils avaient une obligation de résultat dans les traitements des maladies des princes (à moins de s’en remettre à Dieu), les médecins de cour ont volontiers pris parti pour des techniques de soins nouvelles, eaux thermales et antimoine par exemple, et se sont retrouvés mêlés aux grands débats qui ont agité le monde médical de leur époque. Certains ont participé à la vie culturelle du pays, d’autres ont suivi le roi dans ses expéditions militaires, d’autres sont venus à Paris, attirés par la vie de cour. Nommés à des fonctions prestigieuses, professeurs de médecine au Collège Royal (futur Collège de France), surintendants des eaux minérales du royaume, du Jardin Royal des plantes médicinales à Paris, les médecins de cour constituent un champ de recherche nouveau, indissociable de toute étude concernant la politique royale dans le domaine de la santé.

    -Publication d’études et de documents relatifs au monde médical à la cour de France : textes inédits, documents, veille documentaire, comptes-rendus.

    -organisation d’un colloque international : Pouvoir médical et fait du prince au début des temps modernes », par J. Vons (CESR) et S. Velut (UFR Médecine de Tours) les 17 et 18 juin 2010.

     

    Membres du projet

    Adeline Gasnier, CESR (doctorante)

    Alexandre Lunel, Université Paris VIII,

    Stanis Perez, Université Paris XIII (Société internationale d’histoire de la médecine),

    Jacqueline Vons, Université François Rabelais de Tours (CESR).

     

    Lien vers Cour de France.fr : Documents, études et ressources scientifiques pour la recherche sur la cour de France, de ses origines au 19e siècle : http://cour-de-france.fr

     

    ImprimerE-mail

    Liens vers les sites amis

    Sites des équipes partenaires :

    - Site de l'équipe EA 4195 - Telem :http://www.equipe-telem.fr/

    - Site de l'équipe Sciences, Philosophie, Humanités :

    http://www.sph.u-bordeaux.fr

    - Equipe d'histoire des sciences du CSER :

    http://umr6576.cesr.univ-tours.fr/equipes/equipes.php?equipe=5

     

    Les sites des sociétés savantes sur la Renaissance :

    - F.I.S.I.E.R : Fédération Internationale des Sociétés et Instituts pour l’Étude de la Renaissance :

    http://www.fisier-renaissance.org

    - SFDES : Société Française d’Étude du Seizième Siècle  : http://www.sfdes.fr

    - Istituto Nazionale di Studi sul Rinascimento : http://www.insr.it

    - Renaissance Society of America (R.S.A.) : http://www.rsa.org

     

    Les sites d'informations et de ressources des chercheurs ou des groupes de recherches :

    - Panurge

    Panurge est un site destiné à constituer un espace pluridisciplinaire d’échanges et de rencontre entre étudiants, jeunes chercheurs et enseignants intéressés par la période de la Renaissance. Né du constat du manque de communication entre jeunes chercheurs travaillant sur cette période, mais dans des domaines différents, et du faible nombre de publications présentant les résultats de la recherche récente à un public de non-spécialistes, Panurge se donne pour but de proposer un lieu d’échanges entre jeunes chercheurs et de fournir une plate-forme pour la publication de travaux et comptes-rendus présentant l’actualité de la recherche sous une forme accessible aux non-spécialistes. Panurge est un vrai lieu de rencontre qui regorge d'informations.

    http://www.panurge.org/

     

    - Cornucopia :

    Cornucopia est un site de recherche universitaire consacré à la littérature et aux arts du XVIe siècle, tourné vers le partage du savoir. Il propose ainsi de très nombreuses rubriques, destinées à tous les types de public : publications universitaires, travaux de séminaires, oeuvres numérisées, actualités, appels à communication... C'est un site extrêmement riche :

    http://personae.jimdo.com/

     

    - Gruppo si studio sul cinquecento francese

    La directrice du Gruppo, Rosanna Gorris Camos, est membre du Projet. Plusieurs collaborations et échanges ont eu lieu entre les deux programmes.

    Le Gruppo di Studio sul Cinquecento Francese a été fondé en 1986 par Enea Balmas. Il se propose de valoriser et de diffuser les études sur le XVIe siècle français. Il travaille tout particulièrement sur les liens entre l'Italie et la France, dans le domaine de la littérature, mais aussi de l'histoire des idées et de l'histoire religieuse et politique. Il propose ainsi de nombreux colloques et journées d'études transfrontalières, publie beaucoup et organise, via son Bolletino, une très importante diffusion de l'information sur les activités de recherches sur le cinquecento en France et en Italie.

    http://www.cinquecentofrancese.it

     

    Les banques de données et bibliothèques numériques :

    - Biblioteca Digital de Diálogo Hispánico - Grupo de Estudios de Prosa Hispánica Bajomedieval y Renacentista

    Consolación Baranda Leturio, membre de "Formes du savoir", co-dirige la BDDH avec Ana Vian Herrero.

    Dialogyca BDDH (Biblioteca Digital de Diálogo Hispánico) vise à offrir de façon progressive le corpus de tous les dialogues littéraires hispaniques écrits dans les diverses langues de la péninsule, y compris les latins, hispano-hébreux et hispano-mauresques. Au cours de cette première phase, nous nous sommes spécialement centrés sur les dialogues des XVème et XVIème siècles.

    Chaque fiche ou registre correspond à un dialogue unique à propos duquel les informations suivantes sont données : informations sur la paternité et les caractéristiques littéraires, bibliographie primaire, bibliographie secondaire et, de plus, la reproduction du témoignage le plus important pour la transmission du texte. Ainsi, lorsque le dialogue d'un registre fait partie d'un volume conjoint à un autre type de textes ou à d'autres dialogues, deux fiches ont été élaborées avec des liens internes de sorte à faciliter la consultation, l'une pour le dialogue, et l'autre concernant le livre dans lequel il est conservé.

    http://www.ucm.es/info/dialogycabddh/

     

    - Les Bibliothèques Virtuelles Humanistes :

    http://www.bvh.univ-tours.fr/

     

    -  Cour de France :

    Cour de France.fr est un site dédié aux documents, aux études et aux ressources scientifiques pour les recherches consacrées à la cour de France, de ses origines au 19e siècle. C'est aussi un espace de publication (études scientifiques et documents historiques) et un portail, qui établit des liens vers plus de 1700 articles et documents historiques disponibles en libre accès sur Internet.

    http://cour-de-france.fr/

    On consultera en particulier, pour les thèmes en lien avec "Formes du savoir", la partie "La Médecine à la cour de France", un projet de recherche mis en place par le Centre d’Etudes supérieures de la Renaissance et Cour-de-France.fr et dont la responsable est Jacqueline Vons : http://cour-de-france.fr/rubrique313.html

    Voir sur notre site l'onglet plus détaillé consacré à ce projet.

     

    Les revues en ligne :

    - Secretum on line :  revue scientifique et d'information en ligne : Scienze - Saperi - Forme di cultura"

    - Camenae :

    La revue Camenae publie en ligne des numéros thématiques, reflétant les intérêts de l’EA 4081 « Rome et ses renaissances », c’est-à-dire l’exploration de la philosophie, de la littérature et des arts du monde romain antique, de la relation entre ces disciplines et de leur réception au Moyen Âge et à la Renaissance. Elle est publiée en ligne sur le site officiel de l'Université Paris-Sorbonne.

    http://www.paris-sorbonne.fr/la-recherche/les-unites-de-recherche/mondes-anciens-et-medievaux-ed1/rome-et-ses-renaissances-art-3625/revue-en-ligne-camenae/article/presentation-de-la-revue-camenae

     

     

     

    ImprimerE-mail

    Sciences et savoirs

    Sciences et savoirs: histoires et historiographies

    Jean-Marc Besse, Pascal Dubourg-Glatigny, Wolf Feuerhahn, Christian Jacob, Rafael Mandressi,

    Antonella Romano, Stéphane Van Damme

    Vendredi de 9h30 à 12h30, Centre Alexandre-Koyré (27 rue Damesme 75013 Paris, 5e étage).

    Ce séminaire a pour objectif de conduire une réflexion renouvelée sur les problématiques de l’historicité des sciences, des savoirs et des techniques. A cette fin, la définition comme la saisie des objets de recherche sont interrogées dans une perspective résolument historienne et à la lumière d’une approche attentive aux enjeux historiographiques et épistémologiques.

     

    2011-2012: Histoire des sciences & histoire des savoirs

     

    Le choix des savoirs comme horizon thématique connaît depuis quelques années une fortune historiographique significative. Il convient dès lors de réexaminer les présupposés épistémologiques de ce choix en relation à l’histoire des sciences, d’interroger les usages qui sont faits de la notion même de « savoirs » dans des traditions, des contextes et des approches historiographiques différents, et les découpages disciplinaires que ces usages sous-tendent.

     

    - 25 novembre 2011.

    Histoire des sciences et histoires des savoirs : objets et enjeux (séance collective).

    - 16 décembre 2011 : Wolf FEUERHAHN

    Débats sur le statut de la psychologie (XVIIIe-XXe siècles).

    - 13 janvier 2012 : Christian JACOB

    Le champ du « savoir » en grec ancien : sophia, epistémé, polumathia.

    - 17 février 2012 : Rafael MANDRESSI

    Césures historiographiques : «savoirs médicaux», «sciences médicales» et pratiques de périodisation en histoire de la médecine.

    - 24 février 2011: Adrien DELMAS (Institut Universitaire Européen)

    Une autre Babel: sciences du langage et expansion européenne au XVIIe siècle.

    Tara ALBERTS (Institut Universitaire Européen)

    Catholic missionaries and medical knowledge in 17th-Century Southeast Asia.

    - 16 mars 2012 : Antonella ROMANO

    Les disciplines à l’épreuve du Nouveau Monde. Réflexions sur les « savoirs missionnaires » et l’histoire des sciences.

    - 13 avril 2012 : Jean-Marc BESSE

    Entre mathématiques et histoire, le statut problématique de la géographie dans les classifications des savoirs (XVIIe-XVIIIe siècle). (titre sous réserve)

    - 25 mai 2012 : Pascal DUBOURG-GLATIGNY

    Questions d’architecture au XVIIIe siècle, entre sciences et techniques.

    - 08 juin 2012 : Stéphane VAN DAMME

    Les Lumières ont-elles besoin de tradition? Savoir hériter des savoirs au  XVIIIe siècle.

     

     

     

     

    ImprimerE-mail

    Littérature et savoirs

     

    Littérature et savoirs à la Renaissance

    Séminaire d'Olivier Guerrier

    22 septembre 2011 - 12 janvier 2012 à Toulouse

    Argument

    On s’intéressera dans ce cours aux échanges qui s’opèrent à la Renaissance entre des œuvres considérées comme « littéraires » et les « savoirs », entendus comme les sciences consacrées par la classification universitaire traditionnelle : théologie, droit, médecine, philosophie, cette dernière comprenant la logique, la morale, la physique et la métaphysique. Cela conduira d’une part à mesurer, sous la forme de quelques sondages, les déplacements, gauchissements et subversions que les premières font subir aux seconds, d’autre part à mieux cerner ce qui fait l’originalité de l’ « espace littéraire » dans une période qui inaugure la modernité.

     

    Œuvres au programme :

    Du Bartas, La Sepmaine, Nizet, 1981

    Erasme, Eloge de la folie, Actes Sud, 1994

    La Boétie, Le discours de la servitude volontaire, éd. P. Léonard et M. Abensour, Payot et Rivages, Petite bibliothèque Payot, 2002

    Léry, Histoire d’un voyage faict en la terre du Brésil, éd. Le Livre de Poche, 1994, « Bibliothèque classique »

    Montaigne, Essais (II.12 et II.37 en particulier), ed. Naya et alii, Folio classique, 2009

    Ronsard, Hymnes, Droz, 1978

    Rabelais, Le Tiers Livre, Le Livre de Poche, La Pochothèque, 1995

     

    Programme du séminaire

    - Jeudi 22.09.11 : Présentation du cours, de la bibliographie, du programme ; Introduction : problématique – l’articulation « littérature » et « savoirs » au XVIe siècle – Fable et fiction – La « fantaisie »

    Droit et « Littérature » (1)

    - Jeudi 6.10.11 : Montaigne, Rabelais et Cie

    Droit et « Littérature » (2)

    - Jeudi 13.10.11 : La question de la fiction juridique et ses prolongements littéraires

    Exposé possible : explication de texte Tiers Livre, c. XXXVII

    De quelques arguments médicaux dans la Littérature du XVIe s

    - Jeudi 20.10.11 : Montaigne, Rabelais et autres

    Exposés possibles : le personnage de Rondibilis (Tiers Livre) ; traitement de l’argument médical en Essais, II, 37

    Littérature et philosophie (1)

    - Jeudi 3.11.11 : La philosophie de la Renaissance

    « Concept » et « figure » - Porosité des catégories et des discours

    Littérature et philosophie (2)

    - Jeudi 10.11.11 : Présences du platonisme, de l’aristotélisme, du stoïcisme, de l’épicurisme, du scepticisme, du cynisme

    Exposés possibles : le personnage de Trouillogan (Tiers Livre) ; explication de texte, le « Que sais-je ? » dans l’Apologie (Essais, II.12)

    Littérature et morale

    - Jeudi 17.11.11 : La littérature pédagogique (Erasme, Rabelais, Montaigne)

    Exposé possible : didactisme et poésie au XVIe

    Littérature, rhétorique et politique

    - Jeudi 24.11.11 : La Boétie, Discours de la servitude volontaire

    Exposé possible : tyran et tyrannie dans le DSV

    Logique, dialectique et Littérature

    - Jeudi 1.12.11 : Littérature et histoire

    Exposé possible : le débat Bodin / Montaigne dans les Essais, II, 32

    Littérature et philosophie naturelle

    - Jeudi 8.12.11 : Poésie et sciences

    Du Bartas, Ronsard, Peletier

    Exposés possibles : lecture du Premier jour de La Sepmaine de Du Bartas ; lectures des Daimons, de l’Hymne du Ciel, de l’Hymne des Astres de Ronsard

    Littérature de voyage, géographie, cosmographie, zoologie

    - Jeudi 15.12.11 : Thévet, Léry

    Exposé possible : les savoirs dans l’Histoire d’un voyage…de Léry

    Littérature, théologie, spiritualité

    - Jeudi 5.01.12 : Érasme

    Exposé possible : Traitement et sens de la Folie dans l’Eloge de la Folie

    - Jeudi 12.01.12 : Retour sur le problème du « littéraire » au XVIe siècle ; Les modes d’exposition et de transformation du savoir ; Conclusions et perspectives

     

    NB 1 : Ce séminaire sera articulé avec celui du Laboratoire PLH pour 2011-2012 portant sur « Littérature et inscription des savoirs », dans une perspective trans-séculaire et interdisciplinaire. Le programme sera communiqué dès qu’il sera disponible (interventions prévues de F. Dupont pour l’Antiquité, D. Lacroix pour le Moyen Age, J-C. Darmon pour le XVIIe, J-Y. Laurichesse pour le XXe…).

     

     

    ImprimerE-mail