Publications de P. Duris

Traduire la science hier et aujourd'hui, Pessac, Presses de la MSHA, 2008. ISBN 2-85892-352-3

Ce volume s’articule autour de la problématique suivante : pourquoi traduire, pour qui, comment ? Le besoin de traduction naît de la difficulté à comprendre le texte dans sa langue originelle ; pour autant, faut-il connaître la langue et/ou la science pour traduire ? Les auteurs contribuant à cet ouvrage s’interrogent sur la méthode à suivre pour traduire une langue technique avec le plus de justesse possible et éviter les écueils linguistiques et épistémologiques. Les recherches menées aboutissent à la conclusion que la traduction de textes scientifiques est une entreprise intellectuelle complexe, qui nécessite une profonde réflexion sur le monde scientifique.

Les contributions réunies dans cet ouvrage ont été présentées à l’occasion d’une journée d’études ; elles s’appuient sur l’histoire des sciences et des idées, la linguistique, la philosophie et la littérature, et analysent le travail de traduction à différentes époques et dans divers champs scientifiques tels que l’astronomie, la botanique, la physique et la chimie. En étudiant les problèmes liés à la traduction des travaux de Gemma Frisius, Isaac Newton, Carl von Linné ou Carl Wilhelm Scheele, et en suivant l’histoire de traducteurs tels que Nicole Oresme, Claude de Boissière ou Pierre Coste, nous comprenons mieux les pièges de la traduction scientifique. Des femmes, telles que Émilie du Châtelet ou Madame Picardet, ont également traduit des ouvrages de science. Leur apport à la diffusion des nouveaux savoirs scientifiques est majeur et fait d’elles d’authentiques femmes de science : ici, traduire la science, c’est faire de la science.

Téléchargez la plaquette

Lisez

Le compte rendu paru dans Isis ; S. Mandelbrote, Isis, 101 (1), 2010, p. 194
Le compte rendu paru dans Histoire, épistémologie, langage ; J. Friedrich, Histoire Epistémologie Langage, 32 (2), 2010, pp. 167-169.
Le compte rendu paru dans The Translator ; J. Peeters, The Translator. Studies in Intercultural Communication, 17 (2), 2011, pp. 451-453.

 

- Histoire des sciences de la vie (avec Gabriel Gohau), Paris, Belin, 2011. ISBN : 978-2-7011-5987-4

Cette histoire des sciences de la vie est nouvelle, non par son sujet, mais par son approche. En effet, l’habituel récit chronologique plus ou moins triomphaliste d’une science faite cède ici la place à une réflexion thématique sur le lent travail de la science en train de se faire.

L’ambition des auteurs est de permettre ainsi au lecteur de comprendre comment se sont forgés les concepts fondamentaux de la biologie (espèce, évolution, fécondation, cellule, chromosome, réflexe, hormone, etc.) et comment une méthode expérimentale s’est progressivement imposée dans les sciences du vivant. Pour cela, l’ouvrage explore successivement l’histoire de la classification des espèces et des théories de l’évolution, celle des théories de la génération, de la théorie cellulaire et de l’émergence de la biologie moléculaire, et, enfin, l’histoire des idées sur les grandes fonctions de l’organisme.

Ce récit vivant et d’une lecture accessible comblera aussi bien les étudiants et professeurs de SVT en collège ou lycée que les passionnés des sciences de la vie.

ImprimerE-mail