Enjeux et activités de l’Académie Royale de Bordeaux

(par Julien Cussaguet)

 

Ce travail n'en est qu'à son commencement. Nous indiquons seulement ici quelques pistes qui nous semblent intéressantes à développer. L'article sera complété et approfondi au fil de l'enquête.

Une nouvelle vision des sciences voit le jour. Le discours d’ouverture de l’Académie du 15 novembre 1725 par Montesquieu (Ms 828, VI, 9) nous montre l’utilité de la science et les bienfaits qu’elle peut avoir tant à l’échelle individuelle (satisfaction intérieure engendrée par l’élargissement de notre culture, atteinte du bonheur par l’amour de l’étude qui est, selon Montesquieu, la seule passion éternelle…) qu’à l’échelle collective (la société est guérie des « préjugés destructifs », en même temps, elle gagne en confort, en commodités…). Les principaux enjeux, qui se trouvent donc exprimés ici, peuvent être regroupés en trois principaux points : 1°/ Rassembler  2°/ Éduquer  3°/ Innover.

 

1° - Rassembler

La science permet de rassembler tous les hommes autour d’une utilité commune : élargir la culture d’un peuple (comment expliquer la formation de la glace et ses divers phénomènes ?), trouver des solutions contre des problèmes majeurs (quels sont les causes de la rouillure des métaux et les moyens de les en garantir ?) ou encore améliorer le confort de l’homme (quelle est la meilleure manière de tirer parti des Landes de Bordeaux, quant à la culture et à la population ?).

Les résultats de la science peuvent être bénéfiques à tous les hommes. Pour aboutir à des découvertes, il est nécessaire que toutes les compétences se recoupent. Pour cela, il va falloir ouvrir l’Académie à tous les savants. Les catégories des membres sous-entendent déjà une ouverture géographique (ordinaires : résidants à Bordeaux, associés et correspondants : résidants en dehors de Bordeaux et à l’étranger). De manière concrète, cette ouverture, ce rassemblement se manifestent à travers les candidatures pour les places d’associés et de correspondants. Certaines de ces candidatures sont encore conservées : Ms 828 XX, 23, 90, 91, Ms 828 XXI, 42, 50, 52… Projet du marquis de Condorcet de mettre toutes les académies de provinces en correspondance avec l’Académie des Sciences de Paris. Mais c’est un échec, à cause du sentiment de subordination de ces corps libres, et à cause de l’ouverture pluridisciplinaire des académies provinciales (Sciences, Belles-Lettres et Arts, ce qui est une novation) contre une Académie parisienne seulement scientifique (cf. Lettre de La Tourette du 29 janvier 1777, Ms 828, XXI, 61). Quoi qu’il en soit, l’Académie de Bordeaux est un centre de rencontre international.

 

2° - Éduquer

L’éducation du public passe par plusieurs biais. Outre la catégorie des élèves (il y en a eu très peu, et cette catégorie a finalement été très vite supprimée), l’éducation passe par la création d’une bibliothèque publique contenant tous les livres de sciences, et toutes formes de mémoires ou de journaux qu’on publie alors en Europe (Ms 828, V, p.69-70). L’histoire de cette bibliothèque a été retracée en 1982 par Marie-Josèphe Pajot dans son T.E.R. De la Bibliothèque de l’Académie à la Bibliothèque municipale (côte BM : FAP 417) que nous consulterons plus en détail. Cette éducation passe également par le cabinet de physique (Ms 828, XX, 60, Ms 828, XXI, 57) ou encore par les publications de l’Académie. Elle se substitue en quelque sorte à l’université qui est en plein déclin.

 

3° - Innover

L’homme prend conscience qu’il peut repousser presque indéfiniment les limites de la culture. L’un des grands enjeux de l’Académie va donc être d’apporter des idées nouvelles. Pour se faire, elle « stimule » le travail des savants en proposant, par le biais des sujets de concours, de grandes directions de recherche. Nous listons ci-dessous les sujets de concours que nous avons trouvés à l’aide des Ms 834, Ms 1696, XXXIV et Ms 1993, II, avec, entre parenthèses, le nom du primé (la liste étant en cours de vérification, certains noms manquants peuvent être remplacés par la mention « Non attribué »).

 

ImprimerE-mail