CECIB


Centre d'études canadiennes interuniversitaire de Bordeaux

Le centre Membres Recherche Publications Liens utiles Archives
Bienvenue
Présentation
Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine
Presses universitaires de Bordeaux
Autres publications

Site créé le 10 oct 2000
Mis à jour le11/11/2011

Le CECIB

Nos publications

Les publications des membres du CECIB, Centre d'études canadiennes interuniversitaire de Bordeaux, sont disponibles principalement à la Maison des sciences de l'homme d'Aquitaine, aux Presses universitaires de Bordeaux.

Pour toute commande, veuillez vous adresser aux maisons d'éditions concernées.

 

On trouvera aussi la liste des publications disponibles chez d'autres éditeurs.

 


MSHA


La Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA) offre la possiblilité de consulter son catalogue et de commander en ligne ses publications. On trouvera une page de recherche par thème, par auteur ou par année.

Voici quelques des publications du CEC et du CECIB disponibles dans ce catalogue. Cliquer sur l'mage pour atteindre la page concernéee.

Itinéraires canadiens 1970-1990

Résumé
Le Canada a toutes les séductions naturelles, il est intimement lié à notre histoire nationale, c'est un espace d'avenir s'il en est. C'est aussi une terre dure pour les siens, dévastée aujourd'hui par le chômage, et qui ne s'ouvre pas spontanément à l'Etranger, surtout français. Pays neuf, il n'alimente son débat politique que de son histoire, que de références constantes à ses peuples fondateurs ; puissance moyenne, il se débat pour sortir de l'ombre de son trop puissant voisin, tout en cédant à ses appels. Hier champ d'expérience sans égal de l'Empire britannique, il se déchire aujourd'hui dans un conflit constitutionnel qui pourrait lui être fatal.

 


Abstract
Canada is endowed with natural seductions, it is a land for the future if any country is, closely linked to our national history. It is also a harsh country for its inhabitants, devastated by unemployment and which is not particularly open to foreigners, above all the French. As a new country, its political debate is only nurtured by its history, its continued references to its two founding people. As a medium power, it is struggling to come from the shadow of its too powerful neighbour while seduced to its attraction. Yesterday an example without equal of the British Empire, it's tearing itself apart in a constitutional conflict which could be fatal to it.

_____________________________________________________________________

L'espace canadien et ses représentations.

Actes du colloque international de Talence
des 16 et 17 décembre 1994

Résumé
Thème fédérateur par excellence, l'espace ne pouvait manquer de regrouper différents spécialistes s'intéressant au Canada. Le présent volume en témoigne. Historiens et historiens de l'art tentent d'y définir les représentations culturelles de l'espace canadien, tandis que les québécistes insistent sur le caractère conflictuel d'un espace révélateur des tensions et paradoxes d'un Canada déchiré. Quant aux canadianistes traitant des écrivains de langue anglaise, ils sont surtout sensibles au rapport priviliégié de langue par rapport à un espace perçu comme propice à la libération du discours. Un constat, en tout cas, s'impose : riche de ses multiples facettes, l'espace canadien n'en a pas fini de susciter réflexions et questionnements.


Abstract
A federation theme par excellence, space could not fail to bring together a range of diverse specialists working on Canada. The present volume bears witness to it. In their contributions, historians have attempted to define the cultural representations of Canadian space while the « québécistes » emphasize the culturally oriented character of a space where the tensions and paradoxes of a torn country are fully revealed. As for the Canadianists dealing with English-speaking writers they have mainly been sensitive to the privileged relation of language to a space which is perceived as propitious to the liberation of discourse. In any event, the inescapable fact is that with its rich multifaceted capital. Canadian space will go on giving rise to reflexion and questioning.

_____________________________________________________________________

Parcs, places, jardins.

Représentations québécoises et canadiennes anglophones

Résumé
Convoqué dans tous ses états lors d'un précédent colloque, l'espace n'en avait pas pour autant fini de se dévoiler. Voué désormais à une représentation purement esthétique, il devait du jardin arborer l'efflorescente splendeur. C'est donc autour du jardin et de ses avatars - la place et le parc - qu'à l'instigation du Centre d'Études canadiennes de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, des débats fructueux se sont engagés, animés par des canadianistes et des québecistes de divers horizons, spécialistes d'histoire ou de littérature.


Abstract
This volume contains the papers given at the international conference organized by the Centre d'Etudes canadiennes of the Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 in December 1997. It continues the exploration of the representation of space in Canada by focusing exclusively on public parks, squares and gardens. One historian and several literary critics analyze the social political, historical and aesthetical function of these manmade spaces. These seldom come to mind when one thinks of Canada and yet they are extremely rich in significance, either as avatars of the old world's forums and secret gardens. or as civilized foils for the all encompassing native wilderness.

_____________________________________________________________

Voies vers l'extrême, voix de l'extrême

Résumé
L'extrême est indissociable du débordement. Spatial, il obéit à un élan centrifuge : il se fait alors frontière, limite, se donnant parfois des airs de « bout du monde ». Temporel, il dit l'émergence et la chute, l'instant ultime du basculement dans un autre jour, dans un autre monde. Mais l'extrême c'est aussi l'excès sous toutes ses formes, tout ce qui s'éloigne de cette mediocritas aurea vantée par le poète : violence et déviance des comportements humains, espaces voués moins à libérer qu'à dérouter, climat implacable, tous ces traits composent une « parade sauvage » dont les écrivains québecois et canadiens anglais semblent détenir la clef.


Abstract
The Extreme cannot be dissociated from excess. In space, it obeys to a centrifugal momentum and becomes then border, limit, giving itself « end of the world » looks. In time, it tells emergence and fall, the ultimate moment of falling over into a another day or another world. But the Extreme also represents excess in all its forms, everything that moves away from that mediocritas aurea praised by the poet : the violence and deviancies of human behaviour, big spaces less devoted to freedom than to disconcerting feelings, a pitiless climate. All these features make up a « wild parade » aimated by gifted Canadian writers, being either Quebec or Anglophone ones.

_____________________________________________________________

Sites publics, lieux communs. Urbanité et aménagement des rues et des ponts au Québec et au Canada

Résumé
Les sites publics, ici les rues et les ponts, participent à la construction d’identités communes en s’inscrivant dans l’espace vécu et quotidien des groupes et des habitants. La rue peut être considérée comme l’essence de la ville, sa plus petite synthèse partielle. À la fois un système et l’élément de systèmes plus vastes, elle permet d’afficher l’urbanité. Les ponts sont aussi symboliques des villes, ils prolongent les rues, mais sont des métaphores du lien et s’ouvrent à bien d’autres rhétoriques où se mêlent l’idéel et le réel.
Ce livre propose des lectures croisées sur les rues, symbole politique et identitaire, mais aussi marchandes et festives et sur les ponts qui les prolongent. Ces lectures prennent un relief particulier en raison des questions identitaires du Québec, mais sont largement transposables à l’ensemble des sites publics des villes en général.



Abstract
The public places, which here are the streets and the bridges, participate in the building of common identities by fitting in the communities and inhabitants’ daily space. The Streets can be considered as the essence of the city, as its tiniest partial synthesis. Being both a system and an element of wider systems, the street shows urbanity. The bridges also are symbols of the cities, not only do they extend the streets, but they represent connections and they open up to many other rhetorics where ideas and reality mingle.
This book invites to cross-readings, but also merchant and festive ones about the streets which are political and identity symbols and some more about the bridges that extend them. These readings are peculiarly highlighted due to Quebec identity issues, but they may easily refer to the whole of city public spaces, generally speaking.

_____________________________________________________________


 

Villes québécoises et renouvellement urbain depuis la Révolution tranquille


Résumé

Les villes du Québec, comme celles de l’ensemble des pays occidentaux ont été marquées par plusieurs périodes distinctes de croissance économique, une assez rapide (1962-1975) et une plus lente (1976-1990), la relative reprise n’est, ensuite, pas continue et la crise de 2008 rappelle l’incertitude des conjonctures internationales. Dans ce contexte, le Québec ne fait pas exception dans la période succédant à la Révolution tranquille, mais les actions socio-économiques, culturelles et aménagistes des villes québécoises soulignent des particularités originales. Les auteurs de cet ouvrage, éminents spécialistes des villes québécoises, mettent en avant les spécificités urbaines de la province et traitent surtout de Montréal qui s’affiche comme le moteur économique et expérimental de la région. Ils évoquent et renforcent l’hypothèse d’une « École de Montréal », celle d’une « montréalité en formation ».


Abstract
Towns in Québec, as the ones in all western countries, have been through several distinct periods of economic growth: A rather fast one (1962-1975) and a slower one (1976-1990). The relative recovery is not then continuous and the crisis of 2008 reminds the uncertainty of international situations. In this context, Quebec is not (does not stand as) an exception in the period following the quiet revolution, but socio-economical, cultural and planning actions underline original peculiarities. The authors of this book, renowned specialists of town in Québec study the urban specificities of the province and focus mainly on Montreal which appears to be the economic and experimental leader of the area. They evoke and strengthen the hypothesis of a “School of Montreal”, a “montrealité in formation”.

_____________________________________________________________

Des articles sont aussi disponibles sur le service de publications à la La Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine (MSHA) en consultant son catalogue et de commander en ligne ses publications. Parmi ceux-ci :

GUILLAUME, Sylvie, GUILLAUME, Pierre, Nouveaux regards sur les francophonies torontoises. (8 articles), 2003.

PAOLI, Marie-Lise, Ecritures de femmes et autobiographie - 09 - L'oeuvre autobiographique d'Emily Carr : entre peinture et écriture, 2002, 10 p.

 

PUB


Avant-propos de Bernardette Rigal-Cellard
Édité par Sylvie Guillaume


LE CANADA ENTRE UTOPIE ET HISTOIRE

Cet ouvrage a pour ambition de s'interroger sur la pertinence du lien utopies et histoire à partir de l'exemple canadien ; en effet, la discipline historique, partant des faits, peut apparaître – mais c'est à tort – comme plus étrangère à la compréhension des utopies. Celles-ci peuvent être réaction à un réel que l’on récuse comme le faisaient les fouriéristes rêvant d’une société égalitaire alors qu’ils vivaient dans une société qui ne l’était pas ; les utopies peuvent être aussi projection dans un avenir incertain ou repli sur soi comme le furent les phalanstères fermés sur eux-mêmes.

La vision du Canada proposée aux candidats à l’immigration, parce qu’elle a été souvent très éloignée des réalités à affronter, fait de ce pays un laboratoire privilégié de l’étude des utopies à travers son histoire. Il a été perçu comme une immensité vierge aux richesses multiples et largement accessibles. Ignorant les famines si meurtrières en Europe, il fut vécu comme une terre d’abondance.

Dans ce vaste espace à conquérir, les différentes populations pionnières purent croire trouver une terre de tolérance. La société canadienne largement fondée sur la négation des hiérarchies européennes peut être perçue comme éman-cipatrice de l’individu. Ces mythes se sont-ils concrétisés dans l’histoire du Canada ? L’Amérique du nord, qui ne s’est ouverte qu’au XVIe siècle et dont la découverte a révélé les immenses richesses, a été par là même terre d’utopies où tout semblait possible.

Ce livre à dominante historique propose d’analyser sur le long terme (XIXe-XXIe siècles) en quoi le Canada a toujours été porteur d’utopies et comment celles-ci ont pu évoluer à travers l’histoire à partir de trois thèmes privilégiés : la terre d’abondance, le modèle démocratique et les modes de vie.


Sous la direction de Marie-Lyne Piccione et Bernadette Rigal-Cellard


LES ALÉAS DE L’UTOPIE CANADIENNE
Figures et représentations dans la littérature et le cinéma

Les études de textes littéraires et de films ici réunies interrogent les formes que prennent l’utopie et le discours prophétique dans la construction du Canada en général et du Québec en particulier.

L’ouvrage analyse comment la littérature, tant francophone qu’anglophone, le cinéma et les médias (ici la revue Mainmise) décortiquent lesprophéties nationales, nationalistes, familiales ou intimes. En effet, nombreux sont les écrivains et les cinéastes qui dénoncent, non sans cynisme, l’échec de l’utopie dessinée par leurs pères, tant aux siècles lointains que récemment, notamment au Québec lors de la Révolution tranquille. Cette prise de conscience de l’envers de l’utopie nationale s’exprime sous une forme magnifique, souvent
inventive.

Ce livre, très riche, est rédigé par des spécialistes du Canada dans une langue belle et claire, sans jargon. Presque tous les grands écrivains canadiens sont ici étudiés : Gabrielle Roy, Michel Tremblay, Antonine Maillet et son best-seller Pélagie-La-Charrette, Réjean Ducharme,
Marie-Claire Blais, Gaston Miron, Gaétan Soucy, Hubert Aquin, Sylvain Trudel, Jacques Savoie, Myriam Beaudoin. Résonnent aussi les voix venues d’ailleurs de Sergio Kokis, Ook Chung, Hiromi Goto, Marco Micone et du très célèbre Dany Laferrière. Quant à Denys Arcand, tous ses grands films sont étudiés : Déclin de l’empire américain, Les Invasions barbares, Jésus de Montréal.


Sous la direction de Marie-Lyne Piccione et Bernadette Rigal-Cellard


Stratégies du mouvement et du franchissement : la rue et le pont au Canada


Cet ouvrage pluridisciplinaire aborde la rue et le pont depuis la littérature, l'histoire, la politique, la religion.


Sont interrogées ici les figures de la rue et du pont dans les œuvres de Louis Hémon, Michel Tremblay, Régine Robin, Anne Hébert, Jacques Poulin, Pan Bouyoucas, Antonine Maillet, Gérald Leblanc, Alice Munro, Elizabeth Spencer, Margaret Atwood et des poètes tels Jacques Brault et Lake Sagaris.


On y verra les ponts mythiques, mais aussi les ponts barricades. Le blocus du pont Mercier, minutieusement retracé et juridiquement interprété, figure de l'antagonisme entre les Mohawks et les Québécois, s’oppose aux ouvertures permises par les ponts culturels et politiques reliant les Canadiens entre eux, à la France et aux États-Unis.


L’ouvrage se clôt sur le pont mystique, celui qu’incarne Sainte Anne et celui que choisit la Vierge Marie pour se manifester au Canada.



Le catalogue des Presses universitaires de Bordeaux contient de nombreuses références d'ouvrages intéressant le Canada publiés par les membres du CEC. Pour les publications dans la collection Gulf Stream,
un bulletin de commande en PDF est accessible ici.

Pour les autres commandes, cliquer sur la référence pour accéder à la page du catalogue qui lui est consacrée.

ARINO, Marc, PEYLET, Gérard, En quête d’une litté-rupture : imaginaire et modernité - Mélanges offerts à Marie-Lyne Piccione, 2010, 248 p.

ARINO, Marc, L'Apocalypse selon Michel Tremblay, 2007, 367 p.

AUGUSTIN, Jean-Pierre, L'institutionnalisation du territoire au Canada, 1996, 246 p.

GUILLAUME, Pierre, LACROIX, Jean-Michel, Aspects de l'Ontario, 1985, 108 p.

GUILLAUME, Pierre, LACROIX, Jean-Michel, PELLETIER, Réjean, ZYLBERBERG, Jacques, Minorités et État, 1986, 280 p.

GUILLAUME, Sylvie, Le Canada entre utopies et histoire, 2011, 158p.

LERAT, Christian, RIGAL-CELLARD, Bernadette,Les mutations transatlantiques des religions, 2000, 384 p.

PICCIONE, Marie-Lyne, RIGAL-CELLARD, Bernadette, Les Aléas de l’utopie canadienne - Figures et représentations dans la littérature et le cinéma, 2011, 300 p.

PICCIONE, Marie-Lyne, RIGAL-CELLARD, Bernadette, Stratégies du mouvement et du franchissement. La rue et le pont au Canada, 2008, 238 p.

PICCIONE, Marie-Lyne, SORON, Anthony, Le quimaginaire. L'imaginaire québécois en cent mots, 2005, 224 p.

PICCIONE, Marie-Lyne, Michel Tremblay, l'enfant multiple, 1999, 200 p.

RIGAL-CELLARD, Bernadette, LERAT, Christian, Mutations transatlantiques des religions, 2000, 384 p.

RIGAL-CELLARD, Bernadette, Religion et mondialisation: exils, expansions, résistances, 2010, 422 p.


Autres


Le catalogue des publications dans la collection GLUF STREAM est disponible à cette adresse. On trouvera bientôt dans cette rubrique d'autres références de documents consacrés au Canada publiés par les membres du CECIB dans d'autres maisons d'édition en France et au Canada.