MSHA

Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine



Programmes de recherche MSHA 2011-2015


Attractivité et recomposition des territoires touristiques

PORTEUR DU PROJET :

Vincent VLES, Professeur d'aménagement et d'urbanisme (UMR 5603 SET-IRSAM/UPPA)
e-mail : Vincent VLES

L'imaginaire touristique a souvent été abordé dans les études sur l'attractivité touristique, notamment celle de destinations lointaines marquées du sceau de l'exotisme. En revanche, les chercheurs en sciences sociales se sont jusque-là peu interrogés sur le regard porté par les touristes sur des lieux relativement proches et quotidiens, familiers à nombre d'entre eux qui les fréquentent avec régularité. Parmi ces lieux, les stations, littorales et de montagne, spécifiquement conçues pour le tourisme de masse, ont retenu notre attention. Dans le cadre de cette recherche portant sur la requalification et la recomposition des territoires et stations touristiques, on procédera à de fréquents va-et-vient entre études de cas empiriques et théorie, ce qui enrichira réciproquement l'une et l'autre, plutôt que de traiter les deux plans de manière séparée et sans retour. Les positions théoriques du post-tourisme (BOURDEAU, 2006) et de l'économie présentielle seront confrontées aux résultats de la recomposition territoriale et de la requalification des stations. Ce déroulement permettra de construire des liens de transversalité entre données théoriques et expérimentations de terrain et de nourrir la recherche qui a déjà donné lieu à de nombreuses publications et communications de niveau international depuis 2004.

On fera appel à des travaux de natures diverses qui mobiliseront les notions d'ambiance, de paysage sensible, de formes urbaines afin de comprendre la transformation lente mais radicale des modes d'interprétation de l'espace et de l'habitat par les populations et la mutation profonde de la pensée urbaine et de la pratique architecturale. On travaillera en amont des processus de conception sur les nouvelles formes de modélisation du projet, les nouvelles technologies de représentation, les usages ordinaires de l'habitant ou extraordinaires du visiteur. On abordera ainsi les ambiances architecturales et urbaines à partir de la notion de configuration sensible, en mettant l'accent en particulier sur la question du mouvement comme moteur de l'attractivité urbaine. On appliquera les méthodes qualitatives d'analyse urbaine des territoires touristiques qui s'imposent aujourd'hui dans l'étude et la conception des projets à travers la diversité des méthodologies actuelles telles les « récits de vie », « cartes mentales », « observations participantes », « analyses des réseaux sociaux », etc.

L'objectif étant de déboucher sur une meilleure compréhension des processus de mise en forme, des pratiques des acteurs issues des synthèses actives du sensible, qu'ils relèvent de la perception ordinaire, de la scénographie urbaine, de la conception architecturale ou de l'imaginaire social.

Projet détaillé

Bilan 2011-2012