Les trajectoires des aires touristiques dans le grand Sud-Ouest français depuis le XIXe siècle :
dynamiques d’innovation, mises en tension et enjeux prospectifs

PORTEUR DU PROJET :

Vincent Vles, Professeur d'aménagement et d'urbanisme (UMR 5603 SET-IRSAM/UPPA)
e-mail : Vincent Vles

Christophe Bouneau, Professeur, Université de Bordeaux 3, CEMMC EA 32 Université Michel Montaigne-Bordeaux 3
e-mail : Christophe Bouneau

À partir du XIXe siècle la « révolution touristique », comme système d’innovation radicale, a accompagné les révolutions industrielles, jusqu’à la révolution contemporaine du développement durable, en y instillant d’emblée les ferments de la société post-industrielle. L’objectif central de ce projet consiste à examiner les trajectoires des stations et de leurs aires touristiques (villes-champignons, mutations des vocations, cycles d’aménagement, d’ « industrialisation » et de « désindustrialisation » touristiques) au prisme des dynamiques de l’innovation et des tensions d’aménagement.

Seule une perspective de longue durée, articulant du XIXe au XXIe siècle court, moyen et long termes, permet de mettre à jour ces dynamiques territorialisées d’innovation, dans leurs cycles de genèse, de compétition, de destruction créatrice et de néogenèse. L’évolution de l’organisation spatiale du tourisme a conduit à une prise en compte de plus en plus forte des ressources territoriales non plus seulement de la station mais aussi du territoire dans lequel elle s’insère, que nous choisissons de dénommer provisoirement « aire touristique ».

Nous avons choisi précisément le terme et concept d’aire touristique pour plusieurs raisons scientifiques, stratégiques et opérationnelles. Dans une perspective opérationnelle sur nos terrains de recherche du grand Sud-Ouest, la pertinence territoriale de l’aire, dans ses différentes configurations intercommunales et de communautés, semble permanente, selon que l’on aborde les trajectoires de l’obsolescence, du néo-tourisme ou de la sortie du tourisme, dans la diversité de leurs bifurcations. Nous entendons précisément le grand Sud-Ouest (GSO), d’un point de vue à la fois administratif, politique, économique et globalement territorial, comme la réunion des trois régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, tout en pratiquant dans notre projet un débordement en Aragon (montagne) et en Catalogne (littoral) afin de favoriser des comparaisons internationales de proximité.

Le projet entend mettre en œuvre une approche résolument interdisciplinaire par la collaboration d’équipes de recherche du grand Sud-Ouest complémentaires mais ouvertes à leurs réseaux nationaux et internationaux : historiens de l’innovation et du tourisme, géographes et aménageurs spécialistes du tourisme, sociologues et gestionnaires. En même temps, il s’appuie sur un partenariat acquis auprès des organismes professionnels du tourisme des stations aquitaines et du grand Sud-Ouest : la MOPA (Mission des Offices de Tourisme et des Pays d’Accueil d’Aquitaine), le Commissariat à l’Aménagement des Pyrénées, le GIP Littoral Aquitain, l’Observatoire Homme Milieu Pyrénées Haut-Vicdessos, la Mission Interministérielle d’Aménagement du Littoral Languedoc-Roussillon, des stations sélectionnées comme terrains d’étude (Arcachon, Biscarosse, Moliets, Seignosse, Biarritz, Gourette, Cauterets, Saint-Lary, Eyne, Puigmal, La Grande Motte, Cambrils…), des parcs (le Parc National des Pyrénées, les PNR des Pyrénées Ariégeoises, des Pyrénées Catalanes) et des écomusées ou villes patrimoniales (Écomusée de Marquèze, Pays d’Art et d’Histoire Pyrénées Béarnaises, Ville d’Art et d’Histoire Pau Porte des Pyrénées).

Projet détaillé


MSHA - 10 Esplanade des Antilles - 33607 PESSAC - Tel: 05 56 84 68 00
|    Accès, plans    |    Annuaire    |    Agenda 21 de la MSHA    |    Mentions Légales    |    CGV