COLLECTIF D'ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LES CIVILISATIONS SLAVES

Les activités du CERCS se déroulent dans le cadre de l'équipe d'accueil CEMMC (Centre d'Etudes des Mondes Moderne et Contemporain).

Le CERCS est domicilié à :
Maison des Sciences Humaines d'Aquitaine (MSHA)
10, esplanade des Antilles
33607 Pessac
Tél. / +33(0)5 56 84 68 21 ; Fax : +33(0)5 56 84 68 10

http://www.msha.fr/cercs/

Le CERCS est dirigé par le Professeur Maryse DENNES

CERCS

Présentation
Equipe
Partenaires
Publications majeures liées aux manifestations scientifiques du CERCS

CERCS
Séminaires 2016-2017
Séminaire du Mardi 4 octobre 2016
Séminaire - séances du mardi-22 novembre 2016
Documents de travail
Archives

Collection RTP: Russie Traditions Persepctives
Présentation
Parutions

ARTICLES EN LIGNE
Articles en ligne

ATTESH
Actualités
Présentation
Textes traduits
Documents de travail
Archives

MSHA_IDEEM
Programmes de recherche MSHA
Séminaires-documents et textes
Archives sonores : Séminaire de l'Europe
-2011
-2012
Archives sonores : Colloque Vernadsky
-2013

PHOTOS
MSHA-CERCS_photos

ARCHIVES


Présentation

Le CERCS (Collectif d’études et de recherches sur les civilisations slaves) est actuellement une structure autonome qui rassemble les activités d’études et de recherches coordonnées par le Professeur Maryse Dennes, rattachée au CEMMC (Centre d’études des mondes moderne et contemporain), EA 29 58, de l’Université Bordeaux Montaigne.

Le CERCS, initialement «Centre d’études et de recherches sur les civilisations slaves» fut créé dans les années 1980 par le Professeur Francis Comte. Il fut dirigé ensuite par Jacqueline de Proyart, Catherine Depretto, puis, de 2002 à 2007 par Maryse Dennes. C’est dans le cadre de la restructuration de la recherche, qui a eu lieu à l’Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 (actuellement Université Bordeaux Montaigne) que le CERCS est devenu un collectif, initialement rattaché à l’UMR 5222 Europe Européanité Européanisation puis à l’EA 7314 de l’Université Bordeaux Montaigne.

Depuis ses origines jusqu’en 2015, le CERCS a été hébergé à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA) : msha://www.msha.fr/cercs, et a développé de nombreuses activités d’études et de recherches …

Pendant son existence de plus d'un quart de siècle Le CERCS, en tant que Centre de Recherches, a témoigné de l'ancrage profond des études slaves dans le paysage universitaire bordelais. Dans les années quatre-vingt-dix, des colloques internationaux et des journées d'études ont constitué l'essentiel des activités du CERCS. Consacrés à la Mémoire dans la Littérature et les Sciences humaines (1993 : J.de Proyart, N. Zavialoff), à l'œuvre de Bakhtine (1995 : C. Depretto) et à celle de l'écrivain serbe Danilo Kiš (2000 : A. Prstojevic) à « l'émigration russe en Tchécoslovaquie » (1996 : M. Burda), à « littérature et histoire dans le domaine slave » (2002 : C. Depretto, C. Géry), à « Famille et société dans l'espace est-europeen » (2004 : P. Melani), ils ont tous, chacun à sa façon, témoigné d'une interdisciplinarité caractéristique du CERCS.

2002-2007

De 2002 à 2007, ce centre, rattaché à l'équipe d'accueil de Langues et Civilisations étrangères (EA 537) de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3, a été dirigé par le Professeur Maryse Dennes, responsable du département d'Etudes slaves. Principalement constitué par les enseignants-chercheurs du département d'Etudes slaves qui, du fait de leur spécialisation, représentaient non seulement différentes langues et cultures slaves (russe, polonais, tchèque, serbo-croate), mais aussi différents domaines du savoir (littérature, philosophie, histoire, linguistique, politique), le CERCS a développé, pendant cette période, des activités variés, dont témoignent, en particulier, les séminaires aux séances bi-mensuelles et les colloques internationaux organisés à la fin de chaque année universitaire (voir à ce sujet les archives des séminaires et colloques des années précédentes). A cela s'ajoutait la collaboration régulière de chercheurs et d'enseignants-chercheurs français et étrangers ainsi que la participation d'étudiants doctorants et post-doctorants. A Bordeaux 3, la coopération régulière avec le TIDE (Territoire et Identité dans le Domaine Européen), UMR domiciliée à la MSHA (6588-MITI du CNRS) et dirigée par le Professeur Joël Pailhé, a été un élément important de l'évolution des activités du CERCS. Des journées d'études communes ont été organisées et des programmes collectifs ont été élaborés. Un réseau international a été constitué, sur la base de conventions avec des universités étrangères de Russie (Moscou, Saint-Pétersbourg, Ekatérinbourg) et de Pologne (Szczecin), mais à partir aussi d'échanges scientifiques plus personnalisés et concernant d'autres pays slaves (Slovénie, Serbie, Bulgarie, Belorus), favorisant la participation régulière d'enseignants-chercheurs étrangers aux séminaires du CERCS. Enfin, un Master Recherche spécialité « Etudes Slaves », a été créé, en co-habilitation avec l'Université de Toulouse le Mirail, avec la possibilité pour les étudiants de choisir entre plusieurs parcours dont l'un est constitué par une formation bi-diplômante entre l'Université Michel de Montaigne (Bordeaux 3) et l'Université de Russie de l'Amitié des Peuples (Moscou) : le Master double diplôme « Russie-Europe » , et pour lequel les séminaires du CERCS ont servi d'adossement à la recherche.

L'interdisciplinarité qui caractérise l'équipe du CERCS n'a jamais été synonyme de dispersion, et les thématiques privilégiées ont toujours permis de recentrer les intérêts de recherche de ses membres et collaborateurs. Dans le cadre d'une perspective générale qui consistait à envisager les liens des pays slaves et de l'Europe par le biais des discours et des cultures, l'orientation choisie pour la période 2003-2007, « Textes, Lieux et Frontières », a permis, à partir d'un travail sur les textes (traductions et interprétations), d'insister sur les problématiques de passage d'un domaine à un autre à un autre de l'activité humaine, d'un genre à un autre de la pratique textuelle ou d'une approche à une autre de la recherche fondamentale. C'est ainsi qu'après avoir travaillé, en 2004-2005, sur le passage du poétique au politique et avoir conclu cette année universitaire par un colloque international sur l'œuvre de Vaclav Havel, le séminaire de l'année 2005-2006 a été centré sur les cultures linguistiques et narratives dans les pays slaves pour déboucher, à son tour, sur un colloque international consacré à l'œuvre de Nicolas Leskov et aux approches littéraires et linguistiques du skaz (mai 2006). Le séminaire de l'année 2006-2007, d'orientation plus philosophique, a repris en compte les origines et la postérité du structuralisme et de la sémiotique dans les pays slaves, et, en revenant sur l'œuvre de Gustave Chpet, a permis de rattacher l'ensemble du programme à une découverte qui peut être considérée, en général, comme fondatrice de l'interdisciplinarité dans les sciences humaines.

2007-2011

Depuis le début de l'année 2007, les enseignants-chercheurs du CERCS ont été rattachés à l'UMR EEE 5222 CNRS/Université Bordeaux 3 : Europe Européanité Européanisation. Dans le cadre de cette UMR, le Professeur Maryse Dennes a coordonné, avec Françoise Rollan (CNRS) un axe de recherche consacré à l'Européanité et l'Européanisation des marges. Les problématiques soulevées par les enseignants-chercheurs en études slaves se sont donc retrouvées de plus en plus dans une perspective d' « européanité des marges » et ont repris, pour les approfondir dans un contexte ouvert aux cultures européennes et euro-asiatiques, les stratégies de passage qui avaient été développées jusque là, par le CERCS, dans le seul contexte de l'interculturalité au sein des pays slaves. Un Atelier de Traduction de Textes en Sciences Humaines (ATTESH), créé et dirigé par le Professeur Maryse Dennes, a rassemblé aussi, pour la section russe, les compétences du collectif, constitué par les enseignants-chercheurs, les étudiants doctorants et post-doctorants en études slaves ; il permet encore aujourd'hui aux étudiants du Master en Etudes Slaves de s'initier aux pratiques et techniques de la traduction des textes spécialisés.

2008-2011

Pour la période 2008-2011, d'autres programmes ont été élaborés sur la base de partenariats, et le CERCS, en tant que collectif, s'est engagé dans des stratégies correspondant aux conditions nouvelles du développement de la recherche.

Tout d'abord, dans le cadre de l'appel d'offres du contrat quadriennal de la MSHA, quatre enseignants-chercheurs du CERCS ont accepté de collaborer au projet présenté par Alain Viaut, chargé de recherche hdr CNRS (UMR 52 22 EEE) et intitulé « Marges, mémoire et représentations des territoires européens ». L'axe proposé par le collectif (coordinateur : Prof. Maryse Dennes) a décliné les trois notions de l'intitulé du projet selon des modes adaptés à la situation des pays slaves par rapport à l'Europe, « entre marges et transfert ». On y trouvait « Les représentations construites à la source de clivages dans l'espace intermédiaire ex-yougoslave » (M. Srebro), « L'avant-garde russe entre l'identité nationale russe et l'universalisme spécifique à la culture européenne » (Florence Corrado), « Mémoires et perspectives de la philosophie en Russie » (M.Dennes), ainsi que, dans l'axe « Dynamiques identitaires en Europe du Centre-Est », la participation d'O.Gille-Belova.

Dans cette même volonté d'ouverture et d'adaptation, le Prof. Maryse Dennes a élaboré un programme de recherche transversal (« Dialogue Interculturel sur les Outils de la Recherche dans les domaines des Lettres et des Sciences Humaines » : DIOR-LSH) qui a fonctionné de 2007 à 2011. S'appuyant sur des conventions de partenariats de recherche signées avec les Universités de Moscou (URAP : Université de Russie de l'Amitié des Peuples) et de Szczecin (Pologne), ce programme a visé essentiellement, à travers une mobilité d'enseignants chercheurs et de doctorants des trois pays concernés, et en utilisant des structures déjà existantes dans les trois universités, à travailler en commun sur les outils de la recherche dans différents domaines des Lettres et Sciences humaines (littérature, philosophie, linguistique, communication, journalisme, orientalisme, histoires culturelles), à repérer les différences de pratiques et leurs significations culturelles, les innovations et leurs complémentarité, les stratégies de passage et les modes de constitution - autant de thèmes qui renvoyaientt aux activités du CERCS, ainsi qu'aux orientations principales de la spécialité du Master Recherche en Etudes Slaves, et qui ont participé à donner aux recherches en études slaves à Bordeaux 3 un rayonnement international.

2011-2015

Pour cette période le CERCS a été rattaché de façon principale au programme quinquénal de la MSHA : IDEEM (Identités Européennes et Espaces Mondialisés).

A ce titre, nous renvoyons, pour la présentation de ce programme, au lien : msha/recherche2011-2015/identites.

Le CERCS reste aussi rattaché à l'équipe de Bordeaux 3 « Europe, Européanité, Europénisation ».

 

«««


Equipe

Direction :
Maryse Dennes, Professeur, philosophie, histoire des idées (directrice).
maryse.dennes@u-bordeaux-montaigne.fr

Membres à titre principal

Domaine russe

Florence Corrado-Kazanski, MCF, langue, linguistique, littérature russes
fcorrado@wanadoo.fr

Olga Gille-Belova, MCF, science politique, Russie, Ukraine, Bélarus, CEI, EEU
olga.gille-belova@u-bordeaux-montaigne.fr

Nicolas Zavialoff, PR, linguistique, théorie de la traduction, sciences cognitives.

• Domaine Europe centrale et balkanique

Milivoj Srebro, MCF, domaine yougoslave.

Membre du CERCS et membre associé de CEMMC

David Gaüzère,
david.gauzere@mail.ru
Liste des travaux et articles

Collaborateurs étrangers participants aux activités de recherche du CERCS

Moscou, Université de Russie de l'Amitié des Peuples :
- Nurs Kirabaev, Doyen de la Faculté des Sciences humaines
- Svetlana Moskvitcheva, Dr., enseignant-chercheur dans le domaine de l'enseignement des langues (russe-français)

Moscou, Académie des sciences de Russie :
- Lioudmila Gogotishvili, chercheur à l'institut de philosophie, Moscou.
- Anna Bystrova, chercheur en géographie, institut de l'économie mondiale et des relations internationales.

Saint-Petersbourg :
- Anatoliy Kolesnikov (Université d'état de Saint-Petersbourg).

Ekaterinbourg (Russie) :
- M.N. Denissevitch (Institut des Sciences humaines d'Ekaterinbourg - URGI)

Tver (Russie) :
- Natalia Anissimova, professeur, directeur du département de philologie française à l'Université d'Etat de Tver m000062@tversu.ru

Tomsk (Russie) :
- Olga Mazaeva, Université d'Etat de Tomsk

Belgrade (Serbie) :
- Marija Dzunic-Drinjakovic
, professeur de français à l'Université de Belgrade. Précédemment lectrice de serbo-croate à l'Université Bordeaux 3 .

Szczecin (Pologne) :
- Komorowska Ewa (ekomorowska@post.pl), Université d'Etat de Szczecin, linguistique slave et linguistique comparée.

Philadelphie (USA) :
- Peter Steiner (psteiner@sas.upenn.edu) Université de Pennsylvanie

Kharkiv (Ukraine) :
- Elena Andreyeva, Université Nationale Technique, Enseignante chercheur Philosophie
- Volodymir Dobychinsky (professeur à l'Université de Kharkiv)

Etudiants doctorants de Bordeaux Montaigne concernés par les activités du CERCS, et ayant Maryse Dennes comme directrice

Konkka Olga : L'enseignement de l'histoire de l'URSS dans la russie de Poutine (2000-2012), (2012), thèse soutenue en juin 2016.

Parutenko Alice : Phénomélogie et Esthétique en Russie : A. Losev et G. Chpet.

Post-doctorants sous la direction de Maryse Dennes

Chtchetkina-Rocher Nadejda : la tentation de l'Orient dans la culture russe du début du XXème siècle. Thèse soutenue en novembre 2008
Publications

«««


Universités et centres de recherches partenaires à l'étranger

• Pour la la philologie et la littérature
La Faculté de philologie de l'Université de Russie de l'Amitié des peuples (URAP) de Moscou

• Pour la philosophie et les sciences humaines
L'Institut de philosophie de l'Académie des Sciences de Russie
La chaire de philisophie de l'Université de Russie l'Amitié des peuples (URAP) de Moscou
La Faculté de philosophie de l'Université d'Etat Lomonossov de Moscou
La Faculté de philosophie de l'Université d'Etat de Tomsk
La Faculté de philosophie de l'Université d'Etat du Kouban (Krasnodar)

• Pour la linguistique, la philosophie
L'Université de Russie de l'Amitié des peuples, Faculté des Sciences humaines

• Pour le management inter-culturel
Institut des Sciences humaines (URGI) d'Ekaterinbourg (Russie)
Université d'état d'économie et de finnance de Saint-Petersbourg.
Faculté des langues étrangeres de l'université d'Etat Lomonossov de Moscou.

• Pour les autres langues et cultures slaves
L'Université de Szczecin (Pologne)
La Section de Langues Slaves de l'Université de Lausanne (Suisse)

«««


Publications majeures liées aux manifestations scientifiques du CERCS

Gustave Gustavovitch Chpet, Le Phénomène et le sens, La phénoménologie comme science fondamentale et ses problèmes, Traduction Maryse Dennes et Françoise Teppe, Pessac, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 2013, coll. « Russie Traditions Perspectives »

Florence Corrado-Kazanski (dir.) : Pavel Florensky et l'Europe, Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, Russie Traditions et Perspectives, 2012

Maryse Dennes (éd.) : L'oeuvre d' Alekseï Losev dans le contexte de la culture européenne, Slavica Occitania, 2010, 31, 358 p.

Maryse Dennes (éd.) : Gustave Chpet et son héritage. Aux sources russes du structuralisme et de la sémiotique, Toulouse, Slavica Occitania, 2008, 26, 560 p.

Gustave Chpet, La Forme interne du mot. Variations sur des thèmes de Humboldt, traduction de Nicolas Zavialoff, préface de Maryse Dennes, Paris, Kimé, 2007.

Milan Burda (éd.), La politique et la poétique dans l'oeuvre de Vaclav Havel , Actes du colloque de Bordeaux (CERCS), Specima Slavica Tolosana -XIII, Tolosae, A.D. 2006.
Reprendre ensuite les ouvrages déjà indiqués, mais dans l'ordre suivant :

Catherine Géry C., Autour du skaz, N.S. Leskov, Actes du colloque organisé à Bordeaux (11-13 mai 2006), Paris, IES, 2008.

Maryse DENNES(éd.), Gustave Chpet et son héritage : aux sources russes de structuralisme et de la sémiotique. Actes du colloque organisé à Bordeaux (MSHA) du 21 au 24 novembre 2007, à paraître à l'automne 2008 in Slavica occitania, 27.

Maryse DENNES, Husserl-Heidegger. Influence de leur oeuvre en Russie, Paris, L'Harmattan, 1998, col. "Ouverture philosophique".

de Proyart J. et N. Zavialoff, Mémoire de la Russie, Identité nationale et mémoire collective, L'Harmatta, Paris, 1996.

Burda (éd.), Prague entre l'Est et l'Ouest , L'émigration russe en Tchécoslovaquie 1920-1938, actes de la journée d'études organisée par le CERCS en 1996, M. Burda éd., Paris, l'Harmattan, 2001 (articles de M. Aucouturier, M. Dennes, C. Depretto, J. Fontaine, H. Voisine-Jechova, A. Marès, J. Pechar N. Zavialoff)

Srebro M., Anthologie de la nouvelle serbe, Gaïa éditions, 2003.

Prstojevic A., Temps de l'histoire, (Etudes sur Danilo Kis), Paris, A. Prstojevic ed., L'Harmattan, 2003 (actes du colloque du CERCS d'octobre 2000 " D. Kis : le roman face à l'histoire ")

Boisseau P.Y., C. Géry (éd.), Littérature et histoire, dans le domaines slave, P-Y. Boisseau et C. Géry ed., Slavica Occitania, Toulouse, 2003, 181 p. (actes du colloque du CERCS de mai 2002).

Zavialoff N. , La théorie des émotions de L. Vygotsky (p. 93-400) avec rédaction de l'introduction (" Actualité et perspectives de la notion vygotskienne du transformisme "), l'Harmattan, Paris, 1998.


Géry C., Le Gaucher et autres récits de N.S. Leskov (traduction, préface et notes), Paris, L'Age d'Homme, 2003, 287 p. Prix de la traduction Halpérine-Kaminsky 2003.

" La Russie : un autre regard ", actes du colloque organisé à l'occasion du Congrès des professeurs de russe, Bordeaux, novembre 2000, numéro spécial de La revue russe, Paris, 19, 2001.


Communications de la Journée d'études " Les sciences humaines dans la Russie contemporaine ", Revue russe, Paris, 16, 1999, p.59-94 (articles de J.P. Depretto et D. Eckert) et 17, 2000, p.9-22.


L'héritage de Bakhtine (Dir. C. Depretto), Presses Universitaires de Bordeaux, 1997

M. Srebro, Bibliographie de la littérature serbe en France, précédée d’étude : La littérature serbe dans le miroir français, Bibliothèque nationale de Serbie, Belgrade 2004. – 202 p.

«««


Site web de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine
Mise à jour novembre 2016
webmaster@msha.fr